Sélectionner une page

Par Stijn Blanckaert, porte-parole de Freesponsible

Récemment, l’institut de la sécurité routière VIAS a annoncé que, selon une enquête qu’il a lui-même organisée, pas moins de 6 Belges sur 10 sont favorables à davantage de radars de tronçon. Comme nous doutions de ce chiffre, Freesponsible a organisé une enquête similaire via les médias sociaux. Dans ce sondage, 910 personnes ont voté « pour » ou « contre » plus de contrôles d’itinéraires. Seuls 10 % de ces 910 personnes se sont montrés favorables à une augmentation de ces radars. Ce qui nous donne 90 de contre, évidemment…

« Selon notre enquête, 90% des conducteurs ne sont pas favorables à la recrudescence du nombre de radars de tronçon. »

Cela montre que – surtout lorsqu’il s’agit de sujets sensibles comme le trafic – les enquêtes doivent être menées avec prudence. La différence entre 60 % de partisans et 90 % d’opposants, en réponse à la même question, montre clairement qu’il n’y a pas d’unanimité sur ce sujet.

Freesponsible est d’avis que les radars de tronçon ne sont justifiés que dans les endroits où ils contribuent efficacement à la sécurité du trafic. À l’heure actuelle, nombre de ces itinéraires semblent être déterminés uniquement en fonction de la possibilité de percevoir le plus grand nombre d’amendes possible. Il est également vrai que ces contrôles de tronçon sont souvent source de stress pour le conducteur, qui se préoccupe donc davantage de regarder son compteur de vitesse que ce qui se passe sur la route, afin de ne pas être sanctionné, même s’il ne roule pas trop vite du tout.