Sélectionner une page

Par Stijn Blanckaert, Porte-parole Freesponsible

Mesdames et Messieurs les ministres, merci.

Vous avez donné plus d’espace au vélo.

Vous avez créé quarante kilomètres de pistes cyclables supplémentaires.

Vous avez fermé le Bois de la Cambre à la circulation.

Vous avez supprimé des voies de circulation dans tout Bruxelles.

Vous avez réduit de façon drastique le nombre de places de parking.

Vous allez transformer toute la région bruxelloise en une seule « zone 30 ».

Vous avez transformé le Pentagone de Bruxelles en une zone résidentielle avec une vitesse maximale de 20 km/h.

Vous avez fait de Bruxelles une zone à basses émissions.

Vous avez acheté 60 radars de vitesse supplémentaires.

Vous avez déjà exprimé votre intention d’interdire tous les diesels d’ici 2030.

Vous avez déjà exprimé votre intention d’interdire toute voiture essence d’ici 2035.

Vous n’avez pas l’intention d’investir dans une infrastructure de recharge pour les véhicules électriques et vous ne l’avez pas mentionné dans votre déclaration gouvernementale.

Vous pensez mériter des remerciements. En voici quelques-uns.

Merci de ne pas prendre en compte les navetteurs qui viennent de l’extérieur de la région et qui ne disposent pas de parkings périphériques facilement accessibles par les transports publics.

Merci d’oublier que tout le monde ne peut pas se permettre le luxe de faire du vélo.

Merci d’oublier que tous les itinéraires ne peuvent pas être parcourus à vélo.

Merci d’avoir oublié que lorsque quelqu’un doit transporter du matériel, le vélo n’est pas une alternative.

Merci d’oublier que beaucoup de cyclistes vont bientôt reprendre leur voiture par mauvais temps ou par temps froid et que les pistes cyclables seront encore plus vides qu’aujourd’hui.

Merci d’avoir oublié que la suppression de voies de circulation entraînera une augmentation considérable des embouteillages et donc de la pollution.

Merci d’abaisser les limites de vitesse à 30 et 20 km/h pour créer plus d’embouteillages et de temps d’arrêt et donc plus d’émissions de CO2, de consommation et de pollution.

Merci d’utiliser ces 60 radars supplémentaires pour faire payer de dizaines d’euros par chaque conducteur qui ne fait pas attention constante à la fois à son compteur de vitesse et à la route.

Merci de refuser l’accès à la ville aux personnes qui, il y a à peine dix ans, ont acheté une voiture diesel avec l’aide du gouvernement parce qu’elle était censée être plus écologique.

Merci de permettre à ces personnes de quand-même entrer dans la ville si elles paient beaucoup d’argent. Parce que qui paie ne pollue plus, sans doute.

Merci d’abattre, avec l’automobiliste, la vache laitière qui rapporte chaque année plus de 20 milliards d’euros aux gouvernements et qui constitue également une importante source de revenus pour la région bruxelloise.

Merci de réduire le nombre de places de parking et de rendre la vie difficile aux personnes qui font tourner l’économie de votre région.

Merci pour toutes les mesures que vous avez prises pour inciter les commerçants et les entrepreneurs à quitter la ville.

Merci d’avoir fait en sorte que de nombreuses personnes n’habitant pas à Bruxelles ne veuillent plus venir dans la ville.

Merci de déjà savoir maintenant quel sera l’état de la technologie du diesel et de l’essence en 2030 et 2035 et de décider à notre place de la motorisation de nos véhicules.

Merci de ne pas développer en même temps une politique énergétique pour l’avenir qui soutienne la voiture électrique comme alternative.

Merci également de ne pas chercher plus loin que la région et de ne pas coopérer avec les autres régions afin d’améliorer la mobilité globale dans notre pays.

Merci de ne pas avoir consulté toutes les parties prenantes pour arriver à des solutions négociées et soutenues, mais de simplement réaliser le programme d’une minorité.

Merci d’avoir fait de votre situation de privilégiés la norme et d’avoir complètement ignoré les réalités de la vie quotidienne. Tout le monde ne vit et ne travaille pas en ville. Tout le monde ne peut pas compter sur un revenu généreux et une bonne santé. Tout le monde ne peut pas travailler depuis sa maison. Tous les enfants ne peuvent pas se rendre à l’école en vélo. Les commerçants de la ville doivent également être en mesure de recevoir des clients. Ceux qui ne disposent pas d’une alternative fiable et suffisante devraient pouvoir continuer à utiliser la voiture, maintenant et à l’avenir.

Et à tous les partis et ministres du gouvernement qui tolèrent ce hold-up sur l’automobiliste, la mobilité et l’économie de Bruxelles, une question : pourquoi laissez-vous cela se produire ? Pourquoi soutenez-vous les actions radicales d’une faction partisane ? Si jamais vous voulez être réélu, il semble utile de vous ressaisir rapidement et de mettre fin à cette guerre contre l’automobiliste.

Merci d’avance,

Freesponsible.be